Accueil du site | Accessibilité | Rechercher | Menu | Contenu | Plan du site | | Contact

Fédération des foyers ruraux 59/62

 

Statistiques du site
Visites :
6 visiteur(s) connecté(s)
53 visiteurs par jour
105732 visiteurs depuis le début
Publication :
112 Articles
0 Brèves
0 Sites référencés

1946-2016 : 70 ans des Foyers Ruraux

19 mai 2016 - Dernier ajout 21 juin 2016
par admin

Bon pied, Bon œil, ils ont fait la fête, à Oléron.
La FFR 59.62 était de la partie.

François-Tanguy Prigent, dit Tanguy-Prigent, est un homme politique français né le 11 octobre 1909 à Saint-Jean-du-Doigt et mort le 20 janvier 1970 à Morlaix.

Elu député en 1936 (il n’a alors que 26 ans), François Tanguy-Prigent. devient en 1944 le ministre de l’agriculture et du ravitaillement du Général de Gaulle.

Au lendemain de la guerre, le gouvernement de la République s’attache à la reconstitution du pays : outre les missions primordiales de modernisation de l’agriculture, François Tanguy-Prigent oeuvre pour l’accompagnement culturel de la reconstruction et pour l’émancipation de la tutelle religieuse des campagnes, en aidant au développement des syndicats, des coopératives et des foyers ruraux.

Le 17 mai 1946, au château de Sceaux, une assemblée générale vote les statuts et élit le conseil d’administration de la Fédération nationale des foyers ruraux (FNFR).

Le 13 septembre 1945, les ministères de l’Agriculture et de l’Education nationale officialisent l’existence des foyers ruraux.
Le 17 mai 1946, au château de Sceaux, une Assemblée générale vote les statuts et élit le conseil d’administration de la Fédération nationale des foyers ruraux (FNFR).
La FNFR entre alors à la Confédération générale des oeuvres laïques, en gardant son autonomie juridique, et bénéficie de postes d’instituteurs détachés et des services des Fédérations des œuvres laïques...

Le 13/09/1945, les ministères de l’Agriculture et de l’Education nationale officialisent l’existence des « Foyers Ruraux ».

Puis vient, à Ruisseauville ; grace Guy Lyon, la naissance du premier Foyer rural dans le Nord - Pas-de-Calais en 1952.
Dans la foulée, élu à la Fédération nationale des Foyers Ruraux, il fondera la Fédération départementale des Foyers Ruraux du Pas de Calais puis l’Union régionale des Foyers Ruraux du Nord-Pas de Calais.

Plus d’un demi-siècle de pur dévouement, et surtout de désintéressement le plus total, ont a valu, à Guy Lyon, les plus hautes distinctions comme la médaille d’or Jeunesse et sport (1974), d’officier dans l’ordre du Mérite agricole (1996), de commandeur des Palmes académiques (1983), et de chevalier dans l’ordre national du Mérite (1992).

Septembre 2001 : Création de la fédérations des Foyers Ruraux du Nord et du Pas de Calais suite à la fusion des fédérations départementales du Nord et du Pas de Calais ainsi que l’Union régionale des Foyers Ruraux du Nord-Pas de Calais.


calle

calle