Accueil du site | Accessibilité | Rechercher | Menu | Contenu | Plan du site | | Contact

Fédération des foyers ruraux 59/62

 

Statistiques du site
Visites :
128 visiteur(s) connecté(s)
192 visiteurs par jour
105547 visiteurs depuis le début
Publication :
112 Articles
0 Brèves
0 Sites référencés

Au revoir Francis, …. Et à bientôt

15 juillet 2016
par admin

Samedi 2 Juin à Heuringhem s’est tenue l’Assemblée Générale Elective du Comité Départemental du Sports en Milieu Rural du Pas de Calais. Elle est élective puisque, année de fin (ou début) d’Olympiade, le Comité Directeur se renouvelle (ou repart) pour 4 ans.
Après de longues années de dévouement au Milieu Rural et sa Fédération, ayant occupé, en plus de celle d’administrateurs, la fonction de Président de l’Union Régionale des Foyers Ruraux du Nord-Pas de Calais, Trésorier de la Fédération Nationale des Foyers Ruraux, Président du Comité Départemental du Sports en Milieu Rural du Pas de Calais, … Francis à passé le témoin de la Présidence à Jacques Bocquet (Trésorier sortant du CDSMR 62).
Cette ‘retraite’ n’est que partielle puisque son investissement au sein du Foyer Rural local continue ainsi qu’au sein du Comité Artistique de Conteurs en Campagne dont il fut le fondateurs, il y a plus de 25 ans.

Pour le remercier de son long engagement, je vous propose les propos de Eric Catto, actuellement Trésorier de la Fédération Nationale du Sport en Milieu Rural, qui a eu de nombreuses années communes avec d’administrateur des Foyers Ruraux du Pas de Calais avec Francis, lus en fin d’Assemblée par Pascal DUBUISSON, Président du Comité Régional du Sport en Milieu Rural.

Mon cher Francis,

Ces quelques mots que je transmets à Pascal pour lecture.

A l’issue de cette Assemblée générale, tu as décidé non pas de partir mais de laisser la place à une ou un plus jeune pour présider aux destinées du Comité départemental du sport en milieu rural du Pas de calais.

Je souligne la sagesse d’un homme et l’intelligence d’un dirigeant qui a accompli un parcours remarquable, pour ne pas dire exceptionnel au sein du mouvement des foyers ruraux.
Fervent défenseur du monde rural, adepte d’éducation populaire, parfois anarchiste, tu as comme beaucoup d’entre nous été certainement séduit par un homme aux qualités remarquables, j’entends parler de Guy LYON, fondateur de la Fédération départementale des Foyers ruraux du Pas de calais dans les années 50.

A Heuringhem pour commencer, puis au sein de la FD 62, puis vite tu as pris, ou on t’a proposé de prendre je ne sais pas, les reines du l’Union régionale Nord-Pas de Calais, que tu as développé, structuré en créant le 1er poste de salarié et en lui donnant une dimension et une envergure qui dépassent les limites géographiques de la Région, notamment grâce au festival Conteurs en Campagne, mais aussi l’opération Ruralivres.

Tel un autodidacte, car tu n’as pas fait les grandes écoles bien au contraire, tu as avec tes capacités, ton envie, ta volonté, ta hargne démontrer que le milieu associatif était un monde riche où chacun peut s’exprimer, s’épanouir, et accéder aux responsabilités.

C’est en 1988, que tu participes aussi à la structuration de la branche sportive des foyers ruraux avec la création du Comité régional du Sport en Milieu Rural, toujours par esprit de solidarité au plan régional, puis un peu plus tard à la création du CDSMR Pas de calais (en 1992 ou 1993 ?), puis suivra celui du Nord.

Ta participation, ton investissement vont aller même au delà des frontières régionales puisque tu intégreras la FNFR, dont tu en seras un des acteurs actifs avec ton élection au poste de trésorier -adjoint sous la présidence de Jean-Marie Lavergne.

Puis, après ce CV bien rempli, et une expérience d’élu exemplaire, le CD 62 n’a pu faire autrement que de te solliciter pour prendre sa présidence suite à la démission surprise de Gérard Fiegler en 2011, alors que tu venais de quitter le monde du travail pour une retraite bien méritée.

Tel un hussard de la vie associative, tu as assuré cette présidence pour le coup un peu forcée, toujours dans le plus grand désintéressement, je tiens à le souligner, sans en attendre une quelconque contrepartie, bien au contraire.

Enfin, je terminerai par ces mots camarade Francis : chapeau pour ce parcours, respect pour l’Homme, et puis à ton tour de témoigner auprès des jeunes dirigeants d’associations pour qu’ils continuent à creuser le sillon déjà bien entamé.

Amitiés

Eric CATTO


calle

calle